LES GOÉLANDS

 

Pour en savoir plus, consultez ce dépliant publié par Environnement Canada sur le Goéland à bec cerclé: 

Cohabiter avec le goéland à bec cerclé

 

LES BERNACHES

 

La problématique des bernahces, communément appelé outardes, s’applique également aux canards et goélands. Lorsque la saison froide est retardée, les bernaches demeurent plus longtemps. Elles ne suivent pas le calendrier, mais bien la température! Lorsque le vent froid arrive, les bernaches partent. Leur cycle fonctionne avec la température ambiante et la température de l’eau.

 

Les années où l’hiver survient plus tard, les bernaches restent plus longtemps. Il est cependant difficile de dire ce qui les fait partir. Cependant, la présence de glace et la nourriture sont certainement des critères importants. En effet, les bernaches vont demeurer sur les plans d’eau seulement si elles ont une étendue d’eau libre de glace et de la nourriture.

 

Le taux de reproduction des bernaches influence également la situation. Lorsque la saison de reproduction a été bonne, il y a plus d’individus. On note alors la présence de « retardataires ». Il s’agit des groupes de bernaches les plus résistantes qui partent plus tard et qui peuvent s’attarder plus longtemps sur les lacs.

 

Les bernaches sont des animaux à sang chaud. Leurs déjections sont abondantes lorsqu’elles consomment beaucoup de nourriture. Leurs déjections augmentent la charge organique présente dans le lac. Lorsque la température de l’eau baisse, les décomposeurs présents dans les lacs sont moins actifs et la chaîne alimentaire est ralentie. Il peut donc y avoir une accumulation de matière fécale dans le fond du lac. Il est cependant difficile d’évaluer la charge organique (matière organique) incorporée dans le plan d’eau. La quantité n’est certainement pas énorme, mais cela entraîne la présence de coliformes fécaux. Toutefois, comme la température de l’eau est froide, il ne devrait pas y avoir de problème de propagation ou de prolifération de coliformes fécaux. S’il y a des prises d’eau dans le lac et que l’eau n’est pas traitée, cela peut cependant occasionner des problèmes. Il faut donc être très prudent dans ces cas.

 

Le MRNF (ministère des Ressources naturelles et de la Faune) ne fait pas d’intervention si des bernaches demeurent sur un plan d’eau. Les actions possibles (chasser les bernaches par le bruit, déplacer les bernaches, etc.) ne sont pas efficaces et ne font que déplacer le problème. Cependant, le MRNF encourage fortement les gens à ne pas nourrir les bernaches, canards ou goélands. En effet, s’ils manquent de nourriture, les oiseaux vont migrer et le problème va se résoudre de lui-même. Il est également intéressant de noter qu’en nourrissant les oiseaux avec de la mie de pain froide, l’énergie nécessaire à l’oiseau pour consommer le pain est plus grande que l’énergie contenue dans la mie !

 

Pour savoir comment agir avec les bernaches, consultez ce dépliant publié par Environnement Canada sur les bernaches résidentes :

http://dsp-psd.tpsgc.gc.ca/Collection/CW66-245-2005F.pdf

Pour plus de renseignements ou si vous avez des questions plus spécifiques, vous pouvez communiquer avec le MRNF au 1 866 248-6936 ou par courriel : Cette adresse courriel est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Vous avez un projet en tête ou une problématique particulière à résoudre?

Vous avez besoin de l’appui d’une équipe d’experts afin d’orienter vos réflexions ou guider votre projet?